Tshopo : Bras de fer entre le Président et le Questeur de l’Assemblée provinciale

0
316

(Kinshasa, le 08 Juin 2017) – Un tiraillement s’observe depuis quelques jours, entre le Président et le Questeur de l’Assemblée provinciale de la Tshopo. A la base, le numéro Un de cette institution a ordonné, en Mai dernier, le retrait des fonds de la paie du personnel sans avoir associé le Questeur qui a la charge de gérer les finances au sein de cet organe délibérant.

Contacté par DÉPÊCHE.CD, le Président de l’Assemblée provinciale, Joël Bafandu Yaweli affirme avoir agi ainsi suite au refus du questeur, à deux reprises, de signer la sortie de fonds à la banque pour la paie du personnel. Il dit être obligé de saisir la justice pour faire décaisser l’argent de la banque.

«Deux fois de suite, notre comptable est parti pour lui montrer le document pour qu’il puisse contresigner avec moi afin de retirer l’argent, il a refusé de signer. J’ai appelé le Procureur Général, j’ai demandé qu’on puisse m’envoyer un inspecteur du parquet, il a fait le constat qu’il y a refus de contresigner avec le président. On a établi un deuxième document où moi-même j’ai signé comme ordonnateur principal pour retirer l’argent », a expliqué Joël Bafandu Yaweli.

Pour sa part, le Questeur de l’Assemblée provinciale de la Tshopo, Étienne Masanga, accuse son Président de manque de collaboration.

«C’est une fausse procédure. Réellement, il est parti voir Madame le Procureur. Si j’avais refusé, elle devait me saisir pour me demander pourquoi j’ai refusé qu’on puisse payer le personnel. Le Président n’a pas cette volonté de collaborer », s’est-il plaint.

Ce malaise couve au moment où le Gouverneur de la Tshopo est menacé par une motion de déchéance.

DÉPÊCHE.CD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here