RDC : Violation de l’Accord, le Rassemblement souligne l’urgence de la tenue d’un conclave

RDC : Violation de l’Accord, le Rassemblement souligne l’urgence de la tenue d’un conclave

mai 2, 2017 Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 02 Mai 2017) – Les membres du Conseil des Sages du Rassemblement présents à Bruxelles se sont réunis, lundi 1er Mai, sous la direction du Président du Rassemblement, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Objectif : faire le point sur l’action de la plate-forme, et évaluer la situation politique actuelle en RDC.

S’agissant de l’action du Rassemblement, les membres du Conseil des Sages ont salué les efforts déployés par la plate-forme et les résultats obtenus à ce jour en vue de mobiliser le peuple congolais autour de l’objectif principal et prioritaire d’organiser, avant le 31 décembre 2017, les élections présidentielle, législatives et provinciales transparentes, inclusives et crédibles dans le respect absolu de la Constitution.

Toutefois, au regard de l’évolution récente de la situation politique en RDC, le Rassemblement prend déplore ce qu’il qualifie de « radicalisation du régime Kabila qui, en foulant aux pieds l’Accord du 31 Décembre 2016 et la résolution 2348 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, rejette toute perspective de compromis politique en vue de l’organisation apaisée des élections susvisées ».

Face à cette situation, les membres présents ont convenu de proposer au Conseil des Sages « la tenue urgente d’un Conclave du Rassemblement à Kinshasa » pour lever les nouvelles options et définir des stratégies appropriées visant à faire aboutir à brève échéance le noble combat du peuple congolais pour l’alternance démocratique et l’Etat de Droit.

Quant à la situation politique de l’heure, le Rassemblement relève qu’en nommant un Premier Ministre en violation de l’Accord de la Saint Sylvestre et en organisant par défi la signature d’un Arrangement particulier tripatouillé pour dénaturer l’Accord qui détermine les modalités de son départ du pouvoir, Joseph Kabila exacerbe à dessein les tensions au pays et plante le décor de son implosion.

Afin d’éviter ce chaos programmé, indique-t-il, cyniquement par Joseph Kabila et ses partisans, le Rassemblement réaffirme la nécessité et l’urgence de mettre en œuvre l’Accord du 31 décembre 2016 ainsi que la résolution 2348 du Conseil de Sécurité. Seuls moyens d’organiser des élections crédibles en 2017 dans un environnement apaisé et sécurisant pour tous les candidats.

DEPECHE.CD