[RDC-Tribune] « La confrontation entre le Président Félix TSHISEKEDI et l’ancien Président KABILA finira par arriver » (Jean-Claude Katende)

[RDC-Tribune] « La confrontation entre le Président Félix TSHISEKEDI et l’ancien Président KABILA finira par arriver » (Jean-Claude Katende)

Il y a 3 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 26 février 2019)-C’est une réflexion qui, en quelque sorte,  prédit le futur à en croire Katende. Le défenseur de droit de l’homme, loin d’être un prophète de malheurs, pense que la confrontation entre Félix Antoine Tshisekedi et Joseph Kabila finira par arriver. Ci-dessous l’intégralité de sa réflexion.

 

Pages d’opinions libres de Me Jean Claude Katende
« La confrontation entre le Président Félix TSHISEKEDI et l’ancien Président KABILA finira par arriver »
Je ne suis pas le prophète de malheurs, mais observateur actif des acteurs politiques et sociaux congolais. Mon observation me conduit à dire que la confrontation entre le Président Félix et Monsieur Joseph KABILA finira par arriver. Il faut que tout le monde s’y prépare.
Quand il était encore Président de la République, Monsieur Joseph KABILA a utilisé plusieurs stratégies contre ses partenaires ou adversaires politiques dont la stratégie du fait accompli. La stratégie du fait accompli consiste à soumettre ou à faire subir à son partenaire ou son adversaire politique une situation qu’il est obligé d’accepter ou qui réduit sa liberté de choix.
C’est ce qu’il a fait pour prolonger son mandat de 2 ans. Monsieur KABILA continuait à affirmer partout que les élections auraient lieu dans le respect de la Constitution jusqu’au jour où en décembre 2016, lesdites élections n’a pas eu lieu. Tout le monde était obligé de négocier avec lui.
Aujourd’hui, Monsieur KABILA met encore œuvre la même stratégie du fait accompli. Pour contraindre, le Président Félix à ne pas désigner un informateur (voir article 78 de la Constitution), Monsieur KABILA convoque les députés nationaux du FCC (une plateforme électorale) et les oblige à signer un acte d’engagement où il lui jure fidélité et soumission. Sur base de cet engagement, Monsieur KABILA déclare avoir la majorité de plus de 350 députés nationaux à l’Assemblée Nationale. Il fait crier ses lieutenants partout que la majorité parlementaire étant connue, la désignation de l’informateur devient superflue. Alors qu’ils savent bien qu’aucun groupement parlementaire ou parti politique n’a la majorité parlementaire.
Cette stratégie est destinée à réduire la marge de manœuvre du Président Félix TSHISEKEDI et à le contraindre à accepter la majorité parlementaire fabriquée de toute pièce par Monsieur KABILA. Les Kabilistes oublient qu’en disant qu’il n’est plus possible de designer l’informateur, ils violent le devoir de réserve et d’élégance qui doit caractériser les partenaires. Il gène ainsi leur partenaire Président de la République en cherchant de lui priver d’un pouvoir que la Constitution lui confie.
Jusqu’où le Président Félix TSHISEKEDI acceptera cette stratégie du fait accompli ? Je ne sais pas, mais je suis sûr que si cela continue ainsi la confrontation sera inévitable.
ATTENDONS VOIR !
Me Jean Claude KATENDE
+243 81 17 29 908