[RDC-Simulacre d’élections] Le Mouvement Filimbi voit la date du 23 décembre comme le début de l’application de l’article 64

[RDC-Simulacre d’élections] Le Mouvement Filimbi voit la date du 23 décembre comme le début de l’application de l’article 64

Il y a 1 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 14 décembre 2018)-Dans un communiqué rendu public ce vendredi 14 décembre, le Mouvement citoyen Filimbi est revenu sur tous les points d’actualités du moment notamment, le processus électoral.

Pour cette organisation pro démocratie, le processus électoral est complètement biaisé, frauduleux et non transparent. Ce, d’autant qu’il est régenté par une machine à voter peu fiable, un fichier électoral corrompu et même un déroulement d’une manière chaotique de la campagne. Dans ce sens, il n’est point utile d’accorder du crédit à ce processus car, il ne fera naître qu’un simulacre d’élections, estime ce mouvement.

« Monsieur Joseph Kabila cherche à prolonger indirectement son règne en imposant son « dauphin » par les urnes, ce qui n’est possible qu’en fraudant massivement. Par conséquent, il n’existe aucun scénario dans lequel un autre candidat que la « marionnette » de M. Kabila pourrait remporter les simulacres d’élections à venir. Penser autrement serait faire preuve d’une très grande naïveté, ou plus grave encore, de complicité », lit-on dans ce communiqué parvenu à Depeche.cd.

Avec cette allure plutôt inquiétante, le Mouvement Filimbi estime qu’au cours des prochaines semaines, le pays sera encore plongé dans une crise plus grave. D’avis que la fin de cette crise passe par une tenue des élections crédibles respectant les standards internationaux, Filimbi appelle la population à se mobiliser en vue de déjouer le plan d’une parodie d’élections.

«…mobiliser la population afin qu’elle
déjoue le plus pacifiquement possible le simulacre électoral mis en place par le régime Kabila en faisant du 23 décembre 2018 le point de départ d’une grande résistance populaire, conformément à l’article 64 de notre Constitution », a déclaré ce mouvement citoyen.

Par ailleurs, il condamne les comportements des opposants qui se sont rangés dans les attaques et contre-attaques.

DEPECHE.CD