[RDC-Sécurité] une journée ville morte ce lundi à Butembo pour dénoncer l’insécurité

[RDC-Sécurité] une journée ville morte ce lundi à Butembo pour dénoncer l’insécurité

Il y a 3 semaines Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !
(Kinshasa, le 4 juin 2018) – La société civile de la ville commerciale de Butembo avait appelé la population à observer une journée ville morte ce lundi 04 juin suite à l’insécurité grandissante dans cette ville commerciale. C’était après que trois policiers soient tués le vendredi 01 juin dernier lors d’une attaque d’un poste de police de la commune de Bulengera par des bandits armés non autrement identifiés.
Le vice-président de la société civile joint au téléphone par Dépêche.cd a indiqué que les magasins, banques
et le grand marché sont restés fermés.
« Seules quelques boutiques dans les quartiers périphériques ont ouvert leurs portes » a indiqué  EDGARD MATESO qui a souligné aussi que la population locale s’est approprié ce mot d’ordre pour  demander la relève de certaines personnes qui se sont montrées défaillantes dans la sécurisation de  cette ville, en citant nommément  le commandant de la Police Nationale Congolaise Butembo, le responsable de l’agence nationale des renseignements (ANR) et tous les bourgmestres des communes.
Le Maire de la ville adjoint de Butembo qui avait appelé la population ce matin à vaquer librement à leurs occupations, a quant à lui indiqué à Dépêche.cd que cette journée ville morte n’avait pas sa  raison d’être ce lundi bien qu’étant légitime car d’autres activités étaient déjà programmées par  l’autorité urbaine.
Patrick TSIKO a affirmé également que la coordination de la société civile n’avait  pas informé d’autres membres de la société civile locale dont les confessions religieuses et la  Fédération des Entreprises du Congo (FEC) qui se sont opposés à cet appel.
L’autorité urbaine a reconnu cependant qu’il existe plusieurs vides dans des communes de Butembo,  ce qui entraîne le manque d’efficacité dans l’exécution des décisions arrêtées par la Mairie.
DEPECHE.CD