[RDC-Report des élections] Denis Mukwege : «Le président Kabila doit maintenant démissionner…»

[RDC-Report des élections] Denis Mukwege : «Le président Kabila doit maintenant démissionner…»

Il y a 3 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 22 décembre 2018)-Dans sa tribune publiée ce vendredi 21 décembre dans le journal américain « NewYork Times », le Dr Denis Mukwege a indiqué que la RDC est en train de sombrer dans le chaos avec ce troisième report des élections. Cette fois-ci pour la date du 30 décembre 2018.

Le Prix Nobel de la Paix estime que l’incendie de l’entrepôt de la CENI, qui constitue la raison du report, est de nature suspicieuse et vise simplement à retarder les joutes électorales qui devront consacrer le premier grand fera du pouvoir dans le pays.

« Récemment, un incendie extrêmement suspect a éclaté dans un dépôt gouvernemental à Kinshasa et a détruit du matériel électoral et, apparemment, environ 8 000 machines à voter électroniques. Je crains que cet incendie ne soit utilisé comme prétexte pour retarder les élections », a-t-il indiqué dans sa tribune.

Pour Dénis Mukwege, le retard même dans le cheminement des matériels électoraux dans différents coins du pays présage, d’ores et déjà, l’absence d’un vote crédible dans une grande partie du pays.

« Nous craignons qu’il n’y ait pas de vote crédible dans une grande partie du Congo. Tant que les dirigeants actuels resteront en place, tout scénario électoral ne fera qu’engendrer plus de violence, plus d’instabilité et un risque accru de chute de la dictature », a-t-il déclaré.

L’homme qui répare les femmes pense ainsi qu’une transition sans le Président Kabila suivie par l’organisation d’un Gouvernement des technocrates constitue la solution qui menera vers des élections véritablement libres et équitables.

« Le Congo a besoin d’une autre voie, celle qui mène à des élections véritablement libres et équitables et met fin à la tendance des actes de violence perpétrés par le gouvernement à l’encontre des citoyens. Le président Kabila doit maintenant démissionner. Le Congo a désespérément besoin d’un gouvernement intérimaire technocratique pour réorienter le gouvernement tout en supervisant la tenue d’élections libres et équitables », a-t-il martelé.

DEPECHE.CD