[RDC] PTA Kakwata appelle les parlementaires à l’apaisement autour de la loi électorale.

[RDC] PTA Kakwata appelle les parlementaires à l’apaisement autour de la loi électorale.

décembre 14, 2017 Non Par La rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 14 Décembre 2017)- Dans son intervention ce mercredi soir au cours de l’émission Dialogue entre congolais de radio okapi comme co- débatteur, le député national Patrick Thierry André Kakwata pense qu’il y a possibilité de trouver un consensus autour de la loi électorale actuellement sous examen au Sénat.

Répondant aux questions sur le bras de fer qui s’installe entre majorité présidentielle et opposition parlementaire autour des dispositions qui « fâchent», PTA estime que c’est possible d’arrondir les angles lors des travaux de la commission mixte paritaire des deux chambres.

« Il ne faudrait pas dire que ce sont des dispositions qui fâchent. Nous nous sommes assumés au niveau de l’assemblée nationale, conformément à la pratique parlementaire, le sénat devra aussi s’assumer. Et puis, il est clair que une chambre qui reçoit en premier traite, envoie à l’autre chambre pour une seconde lecture »

Insistant sur le fait que la composition d’une commission mixte paritaire n’est pas une nouveauté, PTA Kakwaka fait savoir que cela fait partie des us parlementaires.

« Dans le cas où la loi est adoptée en des termes divergents, il y a une commission mixte paritaire qui est mise en place…. Les sénateurs sont dans le plein droit d’apporter des corrections a la loi….. Il n’est pas dit que ce que nous avons envoyé est une parole d’évangile. Ce n’est pas une première fois dans la pratique parlementaire. Et pour cela, il arrive qu’on opte pour le point de vue d’une chambre ou d’une autre, pourvu que la proposition soit bien motivée »

« Il ne faut pas à ce stade dire que l’assemblée va camper sur sa position…Si nous envoyons en seconde lecture, c’est pour que même là où nous nous sommes trompés, même avec une virgule, que les autres le soulèvent….. »

Quant à la  question sur le danger de disparition des certains partis dont le MRL avec la disposition sur le seuil, PTA Kakwata est resté serein. Car selon lui, « il était temps d’assainir l’espace démocratique et politique congolais. Cependant, si cette disposition met en mal certains politiques, ces derniers n’auront qu’a se mettre ensemble pour constituer une vraie force, un courant politique », a-t-il soutenu.

Bref, pour l’élu de Kolwezi, on ne peut mettre la maison à feu à ce stade car la loi suit encore son cours normal au parlement.

Il appelle ainsi les députés et sénateurs à l’apaisement, en attendant un compromis autour des dispositions qui peuvent diviser.

DEPECHE.CD