[RDC-Processus Électoral] La sortie médiatique de Franck Diongo fait mouche

[RDC-Processus Électoral] La sortie médiatique de Franck Diongo fait mouche

Il y a 8 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa,  le 22 novembre 2018)-« L’obstination doublée de la mauvaise foi manifeste de la CENI à emmener notre peuple aux bonnes élections mais aussi, l’absence d’un début de correction, m’oblige en ma qualité de Président National d’annoncer solennellement à mes compatriotes et à la communauté internationale le désengagement ou le retrait du processus électoral, de mon parti, le MLP, lequel refuse la trahison et la capitulation devant les ennemis du Congo et du peuple Congolais ». C’est en ces mots que Franck Diongo s’est adressé à l’ensemble de la population congolaise. Cette sortie médiatique surprise du président national du Mouvement Lumumbiste Progressiste fait débat. Dans ce communiqué de presse, l’opposant radical relève les irrégularités qui entachent le processus électoral en cours. Ci-dessous, l’intégralité de cette sortie médiatique de Franck Diongo

Déclaration politique du Mouvement Lumumbiste Progressiste en rapport avec son
désengagement du processus électoral

En ma qualité de Président du MOUVEMENT LUMUMBISTE PROGRESSISTE, MLP en sigle, je porte à la connaissance de la communauté nationale et internationale ce qui suit :

Qu’avant le meeting organisé par l’opposition, le 26/09/2018,sur la place triomphale à Kinshasa, j’ai fait une déclaration le 19/09/2018, en hommage à nos compatriotes tombés le 19/09/2016 à travers laquelle, j’avais exigé des correctifs substantiels sur le processus électoral en rapport notamment à l’abandon par la CENI de la machine à voter et au nettoyage du fichier électoral.
J’ai, ensuite, adressé un message aux opposants le 10/11/2018 relatif à la désignation du candidat commun à Genève, dans lequel je faisais observer à mes frères que le processus électoral en cours est un complot contre la nation et l’avenir de notre peuple ; en ce qu’il conduira inéluctablement au chaos et à la consolidation de la dictature.
Bien que l’exécutif élargi aux cadres et candidats Députés du MLP ait, au cours de sa réunion du 10 octobre 2018, levé l’option du désengagement du Parti du processus électoral, j’ai dû geler l’exécution de cette grave décision, avec l’intention que la CENI y apportera des correctifs nécessaires. Car vous êtes sans ignorer que le processus électoral tel que l’organise la CENI n’est ni crédible ni sincère, encore moins légal. L’objectif poursuivi est de donner la victoire au FRONT COMMUN POUR LE CONGO, à l’effet de procéder à la modification de la constitution en son article 220 qui donnera naissance à la quatrième République, en vue de permettre à Monsieur Joseph KABILA de revenir au pouvoir par le suffrage universel indirect et y rester ad internam.

La contestation qui découlera des élections mal organisées accouchera inévitablement, d’une
situation chaotique pour ne pas dire désastreuse pour notre pays.
L’obstination doublée de la mauvaise foi manifeste de la CENI à emmener notre peuple aux bonnes élections mais aussi, l’absence d’un début de correction, m’oblige en ma qualité de Président National d’annoncer solennellement à mes compatriotes et à la communauté internationale le désengagement ou le retrait du processus électoral, de mon parti, le MLP, lequel refuse la trahison et la capitulation devant les ennemis du Congo et du peuple Congolais. Cette dure décision n’était pas facile à prendre, étant donné que mon parti, a lui seul, compte plus de 100 candidats députés provinciaux et nationaux validés.
Le Mouvement Lumumbiste Progressiste, ma formation politique, continuera, cependant, à faire partie des regroupements politiques « ENSEMBLE » et « LAMUKA », tout en jouissant de son autonomie conformément à l’acte constitutif de l’ENSEMBLE notamment.
QUE VIVE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO,
QUE VIVE LE PEUPLE CONGOLAIS.
SEULE LA LUTTE LIBERE.
Fait à Kinshasa, le 22 Décembre 2018
Ndeko Honorable Franck DIONGO SHAMBA
President National du MLP
P.o Prof LOHATA
Directeur de Cabinet