[RDC-Politique] MLP : Nico Mayengele et Mimie Angèle Khonde suspendus jusqu’à nouvel ordre !

[RDC-Politique] MLP : Nico Mayengele et Mimie Angèle Khonde suspendus jusqu’à nouvel ordre !

Il y a 3 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 18 février 2019)-Nico Mayengele et Mimi-Angèle Khonde, respectivement anciens secrétaire général et secrétaire général adjoint du Mouvement Lumumbiste Progressiste, parti cher à Franck Diongo Shamba sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. La décision portant leur suspension vient d’être signé par le Professeur Luhata président du comité intérimaire de ce parti de l’opposition. A ce  jour, ces deux cadres sont même suspendus en tant que membres ordinaires.

« La suspension, à titre conservatoire respectivement, de Madame Mimi Angèle
KHONDE YUYA et de Monsieur Nico MAYENGELE NGENGE, de toutes les
activités au sein du Parti MLP et ce, jusqu’à la fin de l’instruction des dossiers
disciplinaires ouverts à leur charge ; Par conséquent, les défère devant la commission de discipline pour y être entendus des
faits leurs reprochés par le Comité Intérimaire ;
Ils sont, en outre, formellement interdits d’intervenir ou de porter la parole au nom du
Parti MLP aussi bien dans les médias que dans les réseaux sociaux ;
Il leur est intimé l’ordre de fermer immédiatement tous les comptes whatsapp ouverts par eux au nom du MLP ;
La présente décision entre en vigueur avec effet immédiat  » souligne ladite décision.

Ci-dessous l’intégralité de la décision portant suspension de deux membres du MLP.

 

DECISION N°001 /02/ BUR/CI/ MLP/ 2019 PORTANT SUSPENSION DE
DEUX MEMBRES DU COMITE INTERIMAIRE
LE PRESIDENT DU COMITE INTERIMAIRE,
– Vu l’arrêté n°007/12/CAB /PN/MLP/018 du 31.12.2018 prenant acte de la démission
d’office des membres du secrétariat général du MLP ;
– Vu l’arrêté de création du Comité Intérimaire n°001/01/CAB/PN /MLP/019 du
02.01.2019 portant nomination des membres du comite intérimaire du MLP en son
article 4 ;
– Considérant les propos peu responsables de Madame Mimi Angèle KHONDE YUYA,
Ancienne Secrétaire Générale Adjointe en charge de la Communication et de Monsieur
Nico MAYENGELE NGENGE, Ancien Secrétaire Général, tous deux aujourd’hui
membres ordinaires du Mouvement Lumumbiste Progressiste, en sigle MLP ;
– Considérant les prises de position publique de ces derniers toujours contraires à la ligne
politique du Parti, depuis la déclaration politique et idéologique de celui – ci du
22.11.2018 relative au désengagement du processus électoral de tous ses Candidats ;
– Considérant que les précités se sont illustrés par l’indiscipline caractérisée en marchant
en contre courant des idéaux et des directives du Parti recommandant à tous ses
membres d’observer le devoir impérieux de réserve et de neutralité audit processus,
aussi bien dans les médias que dans les réseaux sociaux tendant à engager le Parti en
qualité d’officiel ou simple membre, avant la fin des travaux d’évaluation y relatifs,
toujours en cours et, à l’issu desquels sera dégagé une ligne de conduite et position
officielle à tenir par le Président National à travers son message à la Nation ;
– Considérant l’entêtement de deux pré nommés qui se sont permis, notamment, de tenir
les propos désobligeants et contraires à la ligne Politique du Parti sur la chaine de
Télévision « Télé 50 », en date du 14.02.2019 lors de l’émission ’’ça fait débat
‘’présentée par le journaliste Flory LUMBALA, relatifs aux résultats des élections
Présidentielles, Législatives et Provinciales du 30.12.2018 pour la première, et
d’autre part, de diffuser dans les réseaux sociaux des messages contraires à l’avis et
observations du Parti, pour le second ;
– Au regard de ce qui précède, le Bureau du Comité Intérimaire, réuni ce 18.02.2019 en
session extraordinaire, après examen et délibération,
DECIDE CE QUI SUIT :

1. La suspension, à titre conservatoire respectivement, de Madame Mimi Angèle
KHONDE YUYA et de Monsieur Nico MAYENGELE NGENGE, de toutes les
activités au sein du Parti MLP et ce, jusqu’à la fin de l’instruction des dossiers
disciplinaires ouverts à leur charge ;
2. Par conséquent, les défère devant la commission de discipline pour y être entendus des
faits leurs reprochés par le Comité Intérimaire ;
3. Ils sont, en outre, formellement interdits d’intervenir ou de porter la parole au nom du
Parti MLP aussi bien dans les médias que dans les réseaux sociaux ;
4. Il leur est intimé l’ordre de fermer immédiatement tous les comptes whatsapp ouverts
par eux au nom du MLP ;
La présente décision entre en vigueur avec effet immédiat,

Fait à Kinshasa, le 18.02.2019
Pour le Comité Intérimaire :
Prof. LOHATA TAMBWE Paul René
President