[RDC-Nord-Kivu] Électrification de l’Afrique centrale : huit pays réfléchissent sur la promotion des Mini et Micro centrales Hydro-électriques

[RDC-Nord-Kivu] Électrification de l’Afrique centrale : huit pays réfléchissent sur la promotion des Mini et Micro centrales Hydro-électriques

Il y a 2 semaines Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 02 juillet 2019)-Huit pays de l’Afrique centrale à savoir : le Burundi, le Cameroun, le Congo-Brazzaville, la RDC, la Guinée équatoriale, la RCA, le Sao-Tomé et Principe et le Rwanda se réunissent dans un atelier technique de soutien aux projets de promotion des Mini et Micro centrales Hydro-électriques du 02 au 05 juillet à Goma au Nord-Kivu sous le thème « éclairer l’Afrique centrale c’est possible ».

Cet atelier sous-régional de promotion des micro-centrales hydro-électriques ainsi que l’accès à l’électricité aux populations rurales de l’Afrique centrale a pour objectif de mobiliser une assistance technique robuste pour accompagner les projets énergies portés par les différents pays en vue de permettre l’accès à l’électricité aux populations vivant dans les milieux ruraux et défavorisés.

De manière spécifique, l’atelier devrait permettre d’une part d’évaluer les progrès réalisés par les différents pays engagés dans le mini et micro centrales hydro-électriques à ce jour et d’identifier les principaux écueils auxquels font face ces différents projets; et d’autres part partager les expériences acquises ainsi que les meilleures pratiques développées afin de proposer un mécanisme d’appui efficace, mutualisant les différentes expériences ainsi que les ressources disponibles.

La dernière journée de ces assises, le 5 juillet sera entièrement dédiée à la RDC qui aura l’honneur de présenter les grandes initiatives visant à apporter des solutions adaptées en vue de l’accès pour tous à l’électricité.

L’objectif de cette journée sera de faire connaître les avancées du pays, les opportunités d’investissements dans le secteur de l’énergie dans la région Est du pays et de mobiliser les partenariats techniques et financiers.

Ces assises sont organisées par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

 

Dido Kayembe/DEPECHE.CD