[RDC-Maximisation des Recettes] les PT-NTIC renflouent les caisses du trésor public

[RDC-Maximisation des Recettes] les PT-NTIC renflouent les caisses du trésor public

Il y a 5 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 15 février 2019) -Les résultats positifs en terme de maximisation des recettes sont constatés du côté du Ministère des Postes, Téléphones et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Grâce au savoir-faire de l’actuel ministre, Emery Okundji, les PT-NTIC renfloue, depuis bientôt deux ans, les caisses de l’Etat. Dans ce ministère, le taux d’exécution du budget s’élève à plus de 200 % chaque année. La grande surprise est de constater que pour le mois de janvier et la première semaine de février, les recettes constatées et liquidées dépassent déjà les assignations budgétaires pour toute l’année 2019. Ce, grâce au management du Ministre Emery Okundjiù qui a instauré la rigueur dans le travail.

Les détails !
Dans le cadre de la politique de maximisation des recettes fiscales et parafiscales, le gouvernement de la République à travers les lois des finances 2018 et 2019, avait fixé au gestionnaire du secteur des PTNTIC les cibles respectivement de 125 milliards des CDF et 102 milliards des CDF en termes d’assignations budgétaires.

Au bout de douze mois de travail assidu et en dépit des contraintes, l’année 2018 reste marquée par l’augmentation significative des recettes pour le compte du trésor public.
Un regard rétrospectif sur les performances réalisées suffit pour s’en convaincre. En effet, les recettes constatées et liquidées du Ministère des PTNTIC ont atteint un seuil culminant d’environ 257 milliards des CDF contre une assignation de l’ordre de 125 milliards, soit un taux d’exécution de 205, 33 % pour la période susmentionnée.

En ce qui concerne l’exercice 2019, l’évaluation à mi-parcours du premier trimestre révèle que les recettes constatées et liquidées au cours du seul mois de janvier et de la première semaine du mois de février s’élèvent à plus de 125 milliards des CDF contre un objectif annuel pré rappelé (102 milliards des CDF), soit déjà un taux provisoire d’exécution de 123 %.

En un mot, il se dégage un véritable accroissement des recettes mobilisées dans le secteur des PT-NTIC au profit du trésor public.

 

DÉPÊCHE.CD