[RDC-Limitation des mouvements de la population] Rutshuru : la société civile dit non à l’administrateur du territoire

[RDC-Limitation des mouvements de la population] Rutshuru : la société civile dit non à l’administrateur du territoire

Il y a 5 jours Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 8 novembre 2018)-La décision de l’administrateur du territoire de Rutshuru est contenue dans un communiqué signé depuis samedi dernier. Elle consiste à limiter tout mouvement aux habitants exerçant les activités champêtres après 17heures.

Pour Justin MUKANYA, la mise en compte de cette mesure aura un impact positif dans la sécurisation du milieu en cette période où les cas d’enlèvements s’accentuent.

« Les cultivateurs doivent quitter leurs champs et regagner leurs domiciles avant 17heures » insiste-t-il.
La coordination de la nouvelle société civile de la place qui salue « multiples démarches » de l’autorité territoriale, s’inscrit en faux par rapport à cette démarche.
Dans une déclaration rendue public ce jeudi 8 novembre 2018, cette structure citoyenne estime que cette mesure ne va pas répondre à la quiétude des habitants car,  explique JONAS PANDAS, communicateur de ladite structure : « ce qui se passe à RUTSHURU laisse à désirer. Nous sommes en train d’être kidnappé à 10h, 15h et même le matin ! Et donc ; demander à ce que les gens quittent leurs champs vers 17h pour permettre aux services de sécurité de faire leur travail ça ne changera absolument rien. L’administrateur doit plutôt mener d’autres démarches ».
Précisons que le territoire de RUTSHURU dans le Nord-Kivu fait maintenant face à la montée en puissance d’enlèvements. La plupart des otages sont libérés après paiement des rançons chez les ravisseurs.

DÉPÊCHE.CD