[RDC-Kinshasa] Interdiction mise en place et recrutement : l’Inap appelle le chef de l’Etat à lever la mesure

[RDC-Kinshasa] Interdiction mise en place et recrutement : l’Inap appelle le chef de l’Etat à lever la mesure

Il y a 3 semaines Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 2 août 2019)-la mesure conservatoire prise par le président de la république Félix Tshisekedi le 25 janvier 2019 interdisant la mise en place et le recrutement du personnel dans les établissements et services publics vivement critiquée ce vendredi 02 août par les agents et fonctionnaires de l’État.

C’était au cours d’une assemblée générale organisée par l’intersyndicale Nationale de l’administration publique (INAP) à la paroisse notre dame de Fatima.
Ces travaux portaient sur l’évaluation des protocoles d’accord de 2015-2018 signés par cette structure étatique et le gouvernement central.

Ils ont également tablé sur le barème salariale de ces fonctionnaires sous payés en comparaison à ceux des pays d’Afrique centrale.

Le président de l’INAP demande au chef de l’État de lever sa mesure conservatoire qui bloque le fonctionnement de l’administration publique.

Fidèle Kiyangi appelle également au respect du barème salariale de 100 dollars américains, selon le protocole d’accord conclu avec le gouvernement pour le tout dernier fonctionnaire payé 75 dollars Américains actuellement, au risque d’initier un mouvement de grève sur toute l’étendue du pays.

Défendant la cause de tous les fonctionnaires sans distinction, il a par ailleurs plaidé pour l’effectivité de la gratuité de l’enseignement à un mois de la rentrée scolaire.

 

Lionel Kioni/DEPECHE.CD