RDC-Kasaï oriental: le Nouveau bâtiment de l’UPCC, la cible d’un sabotage des étudiants

RDC-Kasaï oriental: le Nouveau bâtiment de l’UPCC, la cible d’un sabotage des étudiants

Il y a 3 mois Non Par La rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa,  le 8 Mars 2019)-le nouveau bâtiment de l’ université protestante au coeur du Congo UPPC/ kasaï oriental a été la cible d’une attaque planifiée de la part d’un groupe d’etudiants de l’université officielle de Mbuji-mayi UOM, ce jeudi 7/mars, en début d’après midi.
les temoins rencontrés sur place affirment les faits et révèlent que ces étudiants ont caillassé les vitres du bâtiment,brûler les chaises et emporter les autres.
ce nouveau bâtiment de l’UPPC est situé le long de l’avenue Kalonji, dans l’ ancienne parcelle abritant le célébrissime hôtel MUMU,dans la commune de la Muya, non loin du campus de L’UOM.
 » _il n’y avait personne qui pouvait les stopper, ils chantaient hostillement à l’en contre du recteur de l’UPCC, Dieudonné Mbaya Ciakanyi.ils disaient qu’il leur a privé l’hôpital général de Dipumba et ils vont en finir avec lui_  » declare un témoin rencontré par dépêche.cd

c’est grâce à l’intervention des éléments de l’ordre que la situation a été maîtrisée vers 15heures locales.

cette situation demande une implication particulière et rapide du président de la république précisent certains observateurs qui laissent entendre que _depuis bientôt un mois le ciel est nuageux entre l’université officielle de Mbuji-mayi (UOM) et la minière de Bakwanga (MIBA), sur la gestion de l’hôpital général de Dipumba_ .

D’une à l’autre part poursuivent-ils, les responsables vont en guerre dans les médias et disent avoir à l’appui des documents clairs et précis garantissant la gestion de cette institution sanitaire de l’état.

L’UOM dit détenir des documents dûment signés par le gouverneur sortant Ngoyi Kasanji et par le ministre de la santé Oly Ilunga octroyant la gestion de cet hôpital à l’université notamment pour le stage professionnel de la faculté de Médecine.
ne pas se plier à cet ordre pousserait les étudiants à agir autrement avait déclaré le secrétaire général administratif de cet alma mater devant la presse locale.
Une version rejetée en bloque par les autorités de la Miba, son président du conseil d’administration Dieudonné Mbaya Ciakanyi avait au cours d’un point de presse avec les journalistes de Mbuji-mayi, précisé que _l’attribution ou non de cet hôpital à l’université revient uniquement au gouvernement central et non à celui provincial._
Les travailleurs de cet hôpital ont même dans un mémo adressé à la miba fait savoir qu’une fois que la cession à l’université est effective, l’UOM commencera par payer leurs arriérés de salaire.
ces sorties médiatiques engendrent une sorte de colère dans les chefs des étudiants qui diabolisent le PCA de la miba et s’engagent à en finir avec tous ses biens le cas du bâtiment de l’UPCC dans laquelle il est recteur qui a subit innocemment cet acte de vandalisme perpétré par un groupe d’étudiants de l’UOM.
C’est un dossier à suivre…

DÉPÊCHE.CD