RDC-Kasaï oriental : Kabangu Tshizubu impose un pardon public à Ngoyi Kasanji

RDC-Kasaï oriental : Kabangu Tshizubu impose un pardon public à Ngoyi Kasanji

Il y a 1 semaine Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 10 juillet 2019)-Le député national Bruno Kabangu Tshizubu Kabatshi s’insurge contre les propos « outrageants » de l’ex gouverneur du Kasaï oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji à l’endroit du peuple Luba.

Dans une mise au point faite mardi 9 juillet 2019, le député national élu de l’UDPS au Kasaï oriental a accusé l’ex gouverneur du kasaï oriental Alphonse Ngoyi Kasanji d’avoir tenu en date du 21 juin 2019, sur les ondes de la radio Top Congo, un propos dénigrant, méprisant, humiliant mais surtout insultant  à l’endroit du peuple Luba, qui pourtant l’a façonné.
Bruno Kabangu estime que Monsieur Ngoyi Kasanji devra se méfier du peuple Luba de son vivant  car c’est un peuple instruit, intègre et hospitalier.
 » Il doit avoir honte de cracher sur la mémoire du peuple Kasaïen, comment peut-il dire que Joseph Ngalula Mpandanjila l’un de 13 parlementaires avait de son vivant avoué que le peuple Luba est un grand menteur, c’est plutôt lui qui l’est. L’histoire retient de ce peuple honnête et intelligent avait  beaucoup de très bonnes choses, à l’instar des apports considérables du cardinal Joseph Malula, Anaclet Makanda Mpinga Shambuyi, Étienne tshisekedi wa Mulumba, Prof Dikonda wa Lumanyisha, Monseigneur Tshibangu Tshishiku, Noël Tshiani Muadianvita, …. la liste n’est pas exhaustive « .

L’ élu de Mbujimayi a rappelé le passé du surnommé « Ngokas »  est tout simplement désastreux.

 » Monsieur ngoyi a géré le Kasaï oriental d’une manière opaque et catastrophique comme jamais auparavant. Il se considérait comme un empereur ou encore un tout puissant car détenant entre ses mains l’Assemblée provinciale pour éviter toute interpellation. Pendant son époque, aucun opposant ne pouvait organisé un meeting, ni une marche, moins encore une conférence de presse, j’ai résisté à sa dictature et cela m’a coûté un enlèvement à ma sortie de la radio RTF Bwena Muntu par les éléments de l’ANR en complicité avec sa milice de 100% en date du 02 janvier 2014″, explique-t-il.

Kabatshi précise que vu tout ce qui précède, Ngoyi Kasanji devra demander pardon publiquement au peuple Luba pour l’avoir humilié et injurié et il lui sera pardonné.

Jean Baptiste Kabeya/DEPECHE.CD