[RDC-Jubilé d’argent ISTA Kolwezi] Patrick Kakwata pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement

[RDC-Jubilé d’argent ISTA Kolwezi] Patrick Kakwata pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement

Il y a 1 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 9 décembre 2018)-« Aujourd’hui, un ingénieur qui sort de l’Ista Lualaba n’est pas dans un monde fermé. Il est à la fin de sa formation en compétition avec d’autres ingénieurs formés ailleurs, aux États Unis, en Europe, en Chine et un peu partout ». C’est ce qu’a déclaré M. Kakwata, à l’occasion de la célébration de l’année jubilaire de l’ISTA pour ses 25 ans d’âge qui sont également celles de maturité.

Aujourd’hui cet établissement d’enseignement supérieur et universitaire se lance le défi de perfectionner au quotidien la qualité de l’enseignement avec comme objectif de garder le standard international.

Raison pour laquelle Patrick Thierry André Kakwata insiste pour que l’ISTA mette en application la réforme LMD votée par le Parlement. « Nous insisterons également sur le fait que tout doit être fait pour que les produits de l’ISTA, à savoir les ingénieurs de grande qualité, soient pris en priorité dans les entreprises de la place ou, au mieux, soient eux-mêmes des créateurs d’emplois dans notre pays », a-t-il poursuivi.
Toutefois, pour atteindre ce niveau de compétence et de présomption de savoir, l’Ista doit relever ses exigences de formation et s’ouvrir au monde de la formation internationale. Mais cette question, comme le précise le Directeur général, ne peut être résolue entièrement sans l’implication des entreprises elles-mêmes consommatrices de ces finalistes.
À l’occasion donc du début des manifestations commémoratives des 25 ans d’existence de L’ISTA/Kolwezi, Kakwata a tenu à rappeler que le souci de son regretté père, une des figures emblématiques de cet institut, était de permettre aux enfants du Lualaba d’accéder dans leur environnement immédiat, à un enseignement technique de niveau supérieur tel que son accomplissement est à ce jour visible. « Quel honneur que l’ISTA, en guise de reconnaissance de cette implication, ait réservé un auditoire baptisé Auditoire Robert Kakwata ».
Nous pouvons aujourd’hui, conclut-il, aspirer à voir nos ingénieurs formés ici au LUALABA être les Mark Zuckerberg de demain et être des moteurs de l’innovation. C’est possible.
DEPECHE.CD