[RDC-ESU] 35 blessés dont 7 très graves et plusieurs arrestations, c’est le bilan des troubles ce matin à l’IBTP Kisangani

Il y a 3 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !
(Kinshasa, le 22 mai 2018) – L’Institut du Bâtiment et des travaux publics (IBTP) de Kisangani a connu une journée très  mouvementée ce mardi 22 mai 2018.
Selon le vice-président de cette institution supérieure, des échauffourées entre les conducteurs des
engins roulants et la Police de circulation routière s’est déporté jusqu’à l’IBTP où certains chauffeurs
de taxi sont venus trouvés refuge alors qu’ils étaient poursuivis par la Police. Cette situation a créé de
la panique sur place et perturber le cours normale des activités lorsque la Police nationale s’est
déployé et commencer à tirer  avec des balles réelles et gaz lacrymogène sur le lieu.
Pendant que les étudiants voulaient se sauver, plusieurs d’entre eux qui manifestaient de la
résistance ont été arrêtés par les éléments de l’ordre ; 35 étudiants ont été blessés dont 7
grièvement et sont admis au centre hospitalier approprié pour les soins.
« Les policiers ont ravis des motos des étudiants, ils ont même cassés le bureau du secrétaire général
académique, ils emportés des ordinateurs, ils ont emportés même quelques diplômes des étudiants
et des téléphones des étudiants qui étaient au siège de la coordination estudiantine » a indiqué à
Dépêche.cd, le vice-président de l’IBTP, Paulin KABANGU AMBEMA
Notons que ces troubles ont commencés au quartier Boyoma pour chuter à l’IBTP par un groupe des
motards qui revendiquaient la mort d’un de leur abattu dans la soirée du lundi 21 mai 2018.
DEPECHE.CD