[RDC] Emery Okundji désigné vice-président des ministres des TIC de la CEEAC

[RDC] Emery Okundji désigné vice-président des ministres des TIC de la CEEAC

Il y a 3 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 3 Mars 2019)-Le ministre congolais  des postes, téléphones et nouvelles technologies de l’information et de la communication, Emery Okundji a été désigné vice président des ministres des TIC de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale, en sigle CEEAC. C’était au cours d’une rencontre de haut niveau organisé à Kintele au Congo Brazza le 1er mars dernier. C’est une récompense qui vient ainsi couronner le travail bien fait de Okundji au niveau national.

Soucieux d’honorer les engagements de la RDC au près des organisations internationales, particulièrement sous-régionales, et après des résultats plus que satisfaisants sur le plan national, Emery OKUNDJI NDJOVU, Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication a représenté ce 1er mars 2019, la République Démocratique du Congo, à la réunion des ministres des TIC de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale – CEEAC. en sigle, qui s’est tenue à Kintele en République du Congo.

Lors de cette réunion ministérielle précédée par les travaux des experts respectifs des pays membres, les ministres des TIC de la sous-région ont été conviés à adopter le Plan Consensuel de Déploiement des Infrastructures de Communications Electroniques en Afrique Centrale PACDICE-AC en sigle.

Il était également question de procéder du cadre institutionnel et l’approche de sa mise en œuvre conformément au programme de développement des infrastructures de communications électroniques Large Bande en Afrique Centrale, préalablement approuvé par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, le 16 janvier 2012 à N’Djamena au Tchad.

Ce Plan qui vise à rattraper le retard de la Sous-région de l’Afrique Centrale en matière de l’accessibilité au Haut Débit en comparaison aux autres pays du continent, a pour principal objectif d’interconnecter chaque capitale à au moins deux autres capitales ainsi que de renforcer les réseaux nationaux des infrastructures de communications électroniques large bande « Backbone ».

Il y a lieu de rappeler que cette intégration sous-régionale permettra à chaque Etat membre d’être une solution de redondance pour ses voisins, aussi la vulgarisation des TIC même dans les zones les plus défavorisées.

Présidée par  Clément MOUAMBA, Premier Ministre et Chef du Gouvernement de la République du Congo, la réunion des ministres des TIC a procédé à l’installation de son bureau pour une harmonieuse conduite de ses délibérations.

Pour rappel, déjà au niveau national, le ministère des PT-NTIC ranfloue les caisses de l’État avec des sommes collosales qui dépassent tout entendement.

 

DÉPÊCHE.CD