[RDC-Elections] Non enrôlé, Franck Diongo saisit à nouveau Corneille Nangaa

[RDC-Elections] Non enrôlé, Franck Diongo saisit à nouveau Corneille Nangaa

Il y a 2 semaines Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 8 juillet 2018) – L’opinion s’interroge de plus en plus sur l’enrôlement du député national Franck Diongo Shamba. Jusqu’à ce jour, la CENI n’a pas encore dépêché ses services à la prison centrale de Makala où se trouve cet élu de la Lukunga pour l’enrôler. Hors, Diongo ne peut pas être candidat s’il n’a pas sa carte d’électeur conformément à la loi. Inquiet de cette situation qui met en péril sa carrière politique, Franck Diongo a instruit l’un de ses avocats  Me John Omehata qui a saisi officiellement le Président de la CENI, Corneille Nangaa pour appeler ce dernier à respecter la loi.  Ne pas enrôler Franck Diongo c’est mettre un point à sa carrière politique.

Pour rappel, le Ministre d’Etat en charge de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba avait souligné dans une correspondance adressée au Président de la CENI qu’il n’existe au sein des établissements pénitentiaires aucune instruction interdisant l’enrôlement des personnes condamnés. « l’Exclusion ne peut provenir que de la loi électorale. le condamné Franck Diongo n’ayant pas pas été déchu de ses droits civils et politiques, vos services ne peuvent pas s’opposer à son enrôlement », avait dit le Ministre d’Etat en charge de la justice.

Dans cette lettre signée par son conseil, John Omehata, l’élu de Lukunga rappelle à la centrale électorale l’obligation légale prescrite dans la loi électorale telle que modifiée à ce jour, «Nul n’est éligible s’il ne rempli les conditions suivantes: avoir la qualité d’électeur et se faire identifier ou enrôler lors du dépôt de candidature».

Vu le temps qui reste, Corneille Nangaa devra mettre un peu d’eau dans son vin en enrôlant cet élu national qui, du reste, ne fait que réclamer son droit le plus légitime.

 

DEPECHE.CD