[RDC-Elections des gouverneurs] Bavon Mbuyi Mukuna appelle les députés provinciaux à un vote responsable

[RDC-Elections des gouverneurs] Bavon Mbuyi Mukuna appelle les députés provinciaux à un vote responsable

Il y a 2 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 6 février 2019)-La question sur le profil du prochain gouverneur de la province du Kasaï Oriental défraille actuellement la chronique politique dans les différents coins de la capitale Diamantifère (Mbuyi-Mayi). L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), qui a plusieurs sièges au sein de l’Assemblée provinciale connaît à ces jours, des nombreuses divergences au sujet du nom de son candidat gouverneur à ces élections prévues le 26 mars prochain.

Les militants de cette formation politique laissent entendre, qu’ils ne veulent pas d’un diamentaire à la tête du gouvernorat du Kasaï oriental

 » Pas question des diamantaires à la tête du Kasaï Oriental. Fatshi, à toi de bien jouer la carte « , martèlent-ils.

Au regard de ce climat malsain qui règne dans ce coin du pays, le député provincial élu de l’UDPS, Bavon Mbuyi Mukuna a calmé les esprits en dévoilant avec certitude les critères voulus pour le prochain remplaçant d’Alphonse Ngoyi Kasanji à la tête de l’exécutif provincial.

Selon ce membre de l’UDPS, le sentiment personnel ne devra pas caractériser les députés provinciaux sur le choix du futur gouverneur de province.

 » Nous le savons tous, le vote n’est pas public mais plutôt secret. Mes collègues et moi, nous devons tenir compte d’un certain nombre des critères pour donner nos voix à un candidat qui, qu’il soit. Ce n’est pas pour avoir donner ses cent milles dollars au parti que quelqu’un doit ravir nos voix non plus », a-t-il exhorté.

Il a poursuivi en indiquant que : « le Kasaï de Tshisekedi wa Mulumba a besoin d’un technocrate, un homme qui devra le sortir de la crise économique qui sévit actuellement ».

Il a également ajouté que les candidats doivent présenter un projet de société convaincant.

 » Les candidats devront d’abord présenter à la population via ses élus, un ambitieux et convainquant projet de société, qui passera par un exposé d’environ 25 minutes. Et aux collègues de privilégier l’intérêt de la base et d’éviter toute forme d’instrumentalisation par qui que c’est soit », a-t-il conclu.

DÉPÊCHE.CD