RDC : dauphinat, et si Joseph Kabila puisait dans l’armée ?

RDC : dauphinat, et si Joseph Kabila puisait dans l’armée ?

Il y a 3 mois Non Par La rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 1er Août 2018) C’est depuis plusieurs jours que la réflexion et la désignation font leur bonhomme de chemin dans les états-majors des partis et regroupements politiques de la Majorité présidentielle autour du candidat unique.

La proposition de la série de quatre noms aura généré plus de remous que baliser la voie d’un consensus devant éviter l’implosion du  Front Commun pour le Congo. Si cette confidence est loin de s’avérer une parole d’évangile, il reste néanmoins qu’il est révélateur d’un malaise dans la mouvance sur fond de la course au pouvoir à l’interne. Les signes avant-coureurs de cette quête du dauphinat étaient déjà mis à nu avec la course à la défense des thèses de doctorat des plusieurs cadres de cette famille politique.

Qui de Bahati, Minaku, Mwilanya, Shadary, Mova, Matata, Jose Makila, Tshibala, Mushobekwa et même des autres membres de famille du raïs souvent cités sont à même d’obtenir le quitus général ? À cette question, certains aux prises avec Dépêche.cd, n’ont pas manqué de confier qu’à présent le choix le plus rassembleur serait un outsider sorti des forces de sécurité, soit de l’armée.

Pourquoi pas ? se demandent des politiques qui voient en ces hommes en uniformes, la majorité de critères retenus pour la course a la présidentielle .  Il lui faudra juste au militaire désigné au sein de l’armée, de démissionner le moment venu. Acte posé également par Joseph Kabila, quelques jours avant sa prise de pouvoir en 2006.

DEPECHE.CD