[RDC-Conférence minière] Les organisations de la société civile dénoncent une organisation chaotique

[RDC-Conférence minière] Les organisations de la société civile dénoncent une organisation chaotique

Il y a 2 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 13 septembre 2018)-Interdites d’accès à la conférence minière qui se tient dans la province de Lualaba, les organisations de la société civile œuvrant dans le secteur des ressources naturelles dénoncent une organisation chaotique de ces assises d’importance capitale. « Nous saisissons cette occasion pour exprimer notre déception et désaccord quant à l’organisation chaotique de la Conférence minière et du désordre observés dans l’enregistrement des délégués de la Société Civile nationale qui a abouti à leur exclusion pour des raisons inavouées par les agents de la Présidence de la République commis à l’attribution des numéros et à la capture venus de Kinshasa ainsi qu’à l’indifférence des autorités compétentes », ont-ils dénoncé.

 

Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration !

 

COMMUNIQUE DE PRESSE
Nous Organisations de la Société Civile œuvrant dans le secteur des ressources naturelles en RDC venues de Kinshasa, Nord Kivu, Sud Kivu, Maniema, Kasaï Oriental, Haut Katanga et de Lualaba, pour participer à la troisième édition de la Conférence Minière de la RDC prévue du 12 au 14 septembre 2018 à Kolwezi, saluons l’initiative prise par le Gouvernement central, de rassembler chaque année tous les acteurs du secteur minier de la RDC, pour dresser un état des lieux de la gouvernance minière en République Démocratique du Congo ;
Répondant à l’invitation lancée par le Gouvernement, nos délégués se sont fait inscrire en ligne à partir de nos provinces respectives en vue de prendre part active à cette Conférence et de contribuer de manière significative aux échanges en faisant valoir nos points de vue sur les défis de gouvernance des ressources minières de la RDC.
Après avoir reçu la confirmation des organisateurs, nous nous sommes déplacés de nos provinces respectives pour rejoindre Kolwezi, lieu de la conférence avec tous les sacrifices et risques possibles.
Nous saisissons cette occasion pour exprimer notre déception et désaccord quant à l’organisation chaotique de la Conférence minière et du désordre observés dans l’enregistrement des délégués de la Société Civile nationale qui a abouti à leur exclusion pour des raisons inavouées par les agents de la Présidence de la République commis à l’attribution des numéros et à la capture venus de Kinshasa ainsi qu’à l’indifférence des autorités compétentes.
Toutes les délégations venues de différentes provinces et de Kolwezi ont attendu pendant plusieurs heures jusque tard dans la nuit, avant de se voir refuser l’accès, parce que n’ayant pas obtenu leurs macarons de participation à la troisième Conférence minière.
Nous voudrons ainsi exprimer notre inquiétude quant à la mise à l’écart des délégués de la Société Civile qui sont toujours victimes de l’exclusion lors des Conférences minières organisées par le Gouvernement congolais alors que la Société Civile demeure une composante importante dans l’amélioration de la gouvernance minière notamment par son implication active dans la réforme minière.
Au regard de cette situation, la Société Civile en tant que partie prenante, dénonce les obstacles à sa participation au débat sur la gouvernance des ressources minières de la RDC et promet d’en tirer toutes les conséquences.
Par cette même occasion, la Société Civile prend la décision d’arrêter définitivement sa participation à la présente Conférence Minière du Gouvernement et annonce la tenue d’une Conférence alternative pendant deux jours, du 13 au 14 Septembre 2018 à Kolwezi.
Fait à Kolwezi, le 12 Septembre 2018.

Les Organisations Signataires :
N° Organisation Contacts Localisation
01 African Resources Watch(AFREWATCH) Emmanuel UMPULA Kinshasa
02 Ligue Congolaise de Lutte Contre la Corruption (LICOCO) Ernest Mpararo Kinshasa
03 Southern Africa Resource Watch (SARW) Georges Bokondu Kinshasa
04 Action Contre l’Impunité et les Droits Humains (ACIDH) Donat Ben-Bellah Lubumbashi
05 BEDEWA, Bureau d’Etudes et d’appui pour le
Développement du territoire de Walikale Prince Kihangi Goma
06 Justice Pour Tous (JPT) Raoul KITUNGANO
Bukavu

07 Initiative Bonne Gouvernance et droits humains (IBDH) Donat Kambola Kolwezi

08 Association Africaine de Défense de Droits de l’Homme (ASADHO) Jean Keba Kinshasa

09 Plateforme des Organisations de la Société Civile intervenant dans le Secteur Minier (POM) Florent MUSHA Lubumbashi
10 CESGD François Lukuna Kinshasa
11 OEARSE Freddy KASONGO Lubumbashi
12 Centre pour la Justice et la Réconciliation (CJR) Freddy Kitoko Lubumbashi

13 Organisation de la Civile pour les Minerais de Paix (OSCMP) Alexis Muhima Goma

14 Coalition Publiez ce Que Vous Payez Jean Claude KATENDE Kinshasa
15 Action pour la Défense des Droits Humains (ADDH) Daudet Kitwa Kolwezi
16 Maniema Libertés Paul Kasongo Kindu

17 Femmes et Justice Economique (FEJE) Schola Atadra Kinshasa

18 Dynamique des Femmes sur les Ressources (DYFREN) Carole Lumbu Lubumbashi

19 AFIA MAMA Anny Modi Kinshasa
20 Humanisme et Droits Humains (HDH) King Kasongo Lubumbashi

21 IDAKI Héritier Mukosa Bukavu
22 FEJE Scholastique Atadra Kinshasa
23 Nouvelle Dynamique Syndicale (NDS) Jean Pierre Muteba Lubumbashi
24 Alternatives Plus Rosalie NTUMBA Kinshasa
25 Conseil Régional des Organisations Non Gouvernementales de Développement Dieudonné TSHIMPIDIMBUA Mbuji Mayi
26 Accès à la Vie Mamie NDAYA Lubumbashi
27 OCEAN René NGONGO Kinshasa

Pour tous contact et information complémentaires, veuillez-vous adresser à :
Maître Georges BOKONDU
Téléphone : +243817070127
E-mail: GeorgesM@sarwatch.org