RDC-Beni : des doutes sur la vraie identité des assaillants qui opèrent dans la région !

RDC-Beni : des doutes sur la vraie identité des assaillants qui opèrent dans la région !

Il y a 4 jours Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 14 juillet 2019)-Dans une déclaration rendue publique ce samedi 13 juillet 2019, l’ONG dénommée Convention pour le Respect des droits de l’homme (CRDH) met en cause l’identité des ennemis qualifiés des rebelles ougandais des ADF par les sources officielles. Ces rebelles qui ont attaqué et pillé plusieurs biens des civils à Maleki 2, la nuit du 12 au 13 juillet 2019.

D’après les sources de la CRDH sur place, le bilan fait état de plus de 10 maisons visitées, des animaux domestiques, des petits moulins de farine, trois machines à coudre avec d’autres biens de valeur emportés par les assaillants.

A côté des biens emportés, deux civils ont été kidnappés et un s’est échappé des mains des bourreaux dans la même nuit au niveau de Pwendi route Mamove.

Pour les officiels congolais, les assaillants sont des rebelles du groupe Adf, une rébellion ougandaise qui opère sur le sol congolais depuis plusieurs années dans la forêt de la région de Beni en province du Nord-Kivu.

D’après les analyses faites par la CRDH, toutes les attaques ne doivent pas être attribuées aux seuls ADF.

Alors que pendant leurs opérations, ces soi-disant ADF emportent même les moulins à farine et les machines à coudre.

Il y a lieu de se poser des questions si réellement ces assaillants sont des ADF qui ont investi le village de Maleki ou un autre groupe des bandits déguisé aux ADF.

« Comment les ADF qui vivent dans le Parc National de Virunga peuvent emporter ces genres des choses? En un certain temps, lors d’une incursion à Oïcha dans le quartier Masosi, ces soi-disant ADF avaient encore emporté des chaises en plastiques, Canapés et plusieurs chèvres après avoir consommés de la bière dans un petit bistrot sur place », s’interroge la CRDH.

La CRDH indique que des réalités sur ce qui se passe dans la région de Beni sont multiformes et nécessitent une attention particulière de tout congolais épris de paix.

Pour cette ong de défense de droits humains, continuer à pointer du doigt ou accuser les ADF là où d’autres se sont déguisés pour poser des actes criminels, c’est protéger les vrais bourreaux de la population de cette région.

« Il est vrai qu’il y a des faits tragiques dont les ADF sont responsable d’une part et les profiteurs d’autres part », ajoute-t-elle

Par ces faits, la CRDH sollicite une enquête internationale, neutre pour arriver à trouver la vraie identité de l’ennemi qui tue et pille à Beni.

 

Roger Kakulirahi/DEPECHE.CD