Mweka : La femme d’un journaliste libérée après une détention arbitraire ordonnée par l’Administrateur du Territoire

Mweka : La femme d’un journaliste libérée après une détention arbitraire ordonnée par l’Administrateur du Territoire

mai 7, 2017 Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 07 Mai 2017) – La femme du journaliste, Jérôme Mishamilenge de la Télévision Mweka a été libérée hier samedi après avoir été arrêtée et détenue arbitrairement pendant près de 13 heures par l’Administrateur du Territoire, Monsieur Jean Shesh.

Selon les informations en notre possession, l’Administrateur du Territoire de Mweka avait ordonné l’arrestation de cette femme, après avoir échoué de mettre la main sur son mari accusé d’outrage à l’autorité locale.

Contacté par Dépêche.cd, Jérôme Mishamilenge qui a profité de l’occasion pour annoncer la mise en liberté de sa femme, explique que l’Administrateur du Territoire avait mal compris un message posté sur sa page Facebook, lequel était adressé aux pasteurs de l’église du Prophète William Branham.

« J’avais posté un message sur ma page Facebook où je reprochais les pasteurs et prophètes de l’église de William Branham de faire autre chose en lieu et place de la mission pour laquelle ils sont appelés. C’est alors que l’Administrateur du Territoire qui est en même temps prophète ayant vu cela a compris comme si je m’adressais à lui. C’est ainsi qu’il enverra les militaires pour venir m’arrêter. Ne m’ayant pas trouvé, ils ont arrêté mon épouse vers 5 heures du matin pour la libérer vers 18 heures », a-t-il expliqué.

Cependant, craignant pour sa sécurité, Jérôme Mishamilenge a jugé bon de trouver refuge ailleurs au risque de se retrouver entre les mains de ses détracteurs. Par ailleurs, tous les efforts conjugués pour atteindre l’Administrateur du Territoire de Mweka ont été vains.

DEPECHE.CD