Kinshasa : “l’Afdc-A attend ce qui lui revient de droit”

Kinshasa : “l’Afdc-A attend ce qui lui revient de droit”

Il y a 1 semaine Non Par La rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 12 Août 2019) L’Afdc-A de Modeste Bahati réclame cinq postes dans le prochain gouvernement. A cet effet, “nous avons déposé nos listes des candidats ministres auprès du Premier Ministre et nous attendons”.

Pour le professeur Dori Dumbi, communicateur de l’Afdc-A, “en réalité notre parti ne réclame pas vraiment un poste. Il attend ce qui lui revient de droit, selon les attentes que nous avions et avons comme membre de la majorité parlementaire”, a-t-il confié à Dêpeche.cd ce lundi 12 août.

Il estime qu’il revient naturellement au premier ministre de tenir compte du poids politique et de l’apport de l’Afdc-A dans l’attribution des ministères.

Malgré leur départ du FCC, le regroupement politique de Bahati Lukwebo estime que le respect de l’attribution des ministères à l’Afdc-A entre dans la droite ligne de la vision du Président qui a affirmé durant la campagne “Le peuple d’abord”.

«Nous allons nous battre pour le bien être du peuple et défendre la vision de Bahati dont l’apport pour le bien-être du Congolais est visible. Il a lutté pour que les pétroliers ne puissent pas augmenter les prix des carburants au risque de mettre encore la population en difficulté. Nous attendons la réponse du Premier ministre à la liste du Regroupement et après nous prendrons les mesures et décisions qui s’imposent si nous ne sommes pas entendus», a martelé le professeur Dori Dumbi.

Il a aussi rappelé les promesses du Président Félix Tshisekedi de mettre fin au dédoublement des partis politiques, dont est victime l’Afdc-A actuellement. Selon Dori Dumbi, “l’Afdc-A est victime du gangstérisme politique du FCC, son ancienne famille politique”.

 

Glody Boteka /DEPECHE.CD