Kinshasa: la Commission électorale permanente de l’Udps réclame des postes dans le prochain gouvernement

Kinshasa: la Commission électorale permanente de l’Udps réclame des postes dans le prochain gouvernement

Il y a 7 jours Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 14 août 2019)-Les listes des candidats ministrables remises dimanche dernier au premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba sont loin de faire l’unanimité dans les états majors politiques.

Malgré la liste des candidats ministres déposée par le Cach, plateforme politique de l’Udps et l’Unc, la Commission électorale permanente de l’Udps, organe stratégique de ce parti réclame aussi sa part.
Elle lance des avertissements au chef de l’État de veiller à la répartition équitable des portefeuilles de l’État.

Ayant joué un rôle crucial lors de la campagne électorale de la présidentielle du 30 décembre qui a élevé  Félix Tshisekedi à la magistrature suprême, la CEP est aujourd’hui victimes dans la répartition des responsabilités de l’État.

Selon les premières informations, la première mouture ne réserve aucun poste malgré ses demandes.

La CEP s’est vue réservée la stricte place des bois de cuisson pendant que l’UNC de vital Kamerhe qui l’a rejoint après dans la campagne électorale célébrée en héros lors de la partage du gâteau.

Sortie bredouille  lors de la répartition des postes de 14 conseillers principaux du chef de l’État équivalent aux postes des ministres et d’une centaine des conseillers sans être associé, la CEP encore placée dans les oubliettes dans le processus de répartition des responsabilités au sein de l’exécutif national.

Dans une correspondance adressée au secrétaire  général de l’UDPS, Augustin Kabuya, la commission électorale et permanente lui demande de créer les conditions favorables pour maintenir la convivialité au sein de cette formation politique.

 

Lionel Kioni/DEPECHE.CD