Kinshasa : Enterrement de Tshisekedi à Limete, l’UDPS défie l’Etat !

Kinshasa : Enterrement de Tshisekedi à Limete, l’UDPS défie l’Etat !

avril 22, 2017 Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

Le dossier des funérailles du lider maximo resurgit dans les sujets d’actualité en RDC. La famille biologique du défunt et l’UDPS viennent d’annoncer le rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi le 12 Mai prochain. Et ce, avant de l’enterrer à la permanence de sa formation politique, située à Limete dixième rue.

Cette nouvelle annonce un nouveau bras de fer entre deux camps. D’un coté, le pouvoir de Joseph Kabila avec le Gouverneur Kimbuta. Et de l’autre, la famille Tshisekedi, l’UDPS ainsi que le Rassemblement.

Un véritable défi lancé au camp des autorités politico-administratives dès lors que celles-ci s’étaient déjà prononcées sur la question précisant qu’il était hors de question d’inhumer un corps dans une résidence car le seul endroit viable reste le cimetière.

Selon des sources proches de l’Hôtel de Ville de Kinshasa, les organisateurs de ce rapatriement n’ont pas associés les autorités compétentes à ce sujet. Visiblement, André Kimbuta et le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et même les services de sécurité semblent avoir appris cette nouvelle à travers les médias.

Et donc, ce bras de fer en vue fait suite à un désaccord entre les deux parties sur la construction d’un mausolée et son emplacement à l’entrée du cimetière de la Gombe, en face du Boulevard du 30 juin à Kinshasa. Ce manque de consensus avait conduit Kimbuta à arrêter « définitivement » les travaux sur le site qui était dédié à la sépulture d’Etienne Tshisekedi.

Entre-temps, plusieurs observateurs se demandent : que fera le pouvoir si l’UDPS persistait quant au lieu d’inhumation ? Comment la logistique et les obsèques d’un grand homme comme Tshisekedi peuvent être assurés sans une harmonisation des vues entre la famille politico-biologique du défunt et l’Etat à travers ses représentants?

Si ces questions sont, jusque-là, sans réponses, les analystes observent que c’est reparti avec le bras de fer.

La dépouille d’Etienne Tshisekedi, décédé le 1er Février 2017 à Bruxelles en Belgique, n’a toujours pas été portée en terre. Sa terre natale pour laquelle il s’est battu jusqu’à sa mort.

DEPECHE.CD