Kinshasa : Dans ses droits, Koffi boude le cortège de Bisengimana

Kinshasa : Dans ses droits, Koffi boude le cortège de Bisengimana

mai 5, 2017 Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 5 mai 2017) – L’affaire s’est passée sur l’Avenue Mondjiba, dans le tronçon compris entre Socimat et Komoriko près de l’école les Loupiots, dans la commune de Ngaliema, la semaine passée en pleine journée.

Dans une ville où « leurs Excellences », « Généraux et Colonels » et autres « officiels » roulent en toute priorité sur les principales artères et parfois en violation absolue du code de la route, s’est exclamé un conducteur, on ne sait pas finalement qui est qui !

En effet, un incident a été frôlé entre l’artiste musicien Koffi Olomidé et la garde rapprochée du Général Bisengimania sécurisant le cortège de ce dernier.

Au volant d’une grosse cylindrée américaine de marque Ford au couleur rouge et de modèle pick-up, roulant tranquillement dans sa bande, au rythme d’un petit embouteillage, Olomidé n’a pas pu laisser passer le cortège du numéro 1 de la police nationale. Pourtant, gyrophares et sirène ont gêné d’autres véhicules qui ont obtempérés à la demande de l’escorte.

Ayant constaté un véhicule qui continuait sa route sans laisser le passage, la garde rapprochée va alors décider de foncer pour le dépasser et identifier son conducteur. Arrivé au niveau de la 4×4, les éléments de la PNC vont découvrir qu’il s’agissait de Koffi Olomidé.

Vu qu’il n’était pas obligé de le faire passer et pour éviter un incident aux interprétations populistes au sein de l’opinion, le convoi a préféré laisser le patron du Quartier Latin continuer librement son chemin. Pour ceux qui ont observé la scène, certains ont profité de dénoncer l’attitude de ces officiels dont les cortèges roulent tellement mal en frôlant même des accidents. Et c’est parfois accompagné des insultes et de manque d’égards.

DEPECHE.CD