Kamitatu : « Kabila doit respecter l’accord politique, en finir avec ses basses manœuvres… »

Kamitatu : « Kabila doit respecter l’accord politique, en finir avec ses basses manœuvres… »

mai 3, 2017 Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

Le Président de l’ARC et membre du G7, Olivier Kamitatu Etsou invite Joseph Kabila à respecter l’accord de la Saint Sylvestre en mettant un terme à ses basses manœuvres, qui selon lui, ne peuvent que faire exploser la RDC. Il l’a dit dans une interview exclusive accordée à Hubert Leclerq et publiée à La Libre.be.

« Que la majorité le veuille ou non, il y a un accord qui a été signé le 31 décembre et qui dispose que Joseph Kabila ne peut briguer un troisième mandat, ne peut modifier la constitution, ni organiser un référendum, et le tout est assorti de la résolution 2348 des Nations Unies », a déclaré Olivier Kamitatu.

Selon ce membre du Rassemblement pro Katumbi-Tshisekedi, leur volonté est celle de revenir à la table des négociations pour, dit-il, aller aux élections dans les meilleures conditions possibles.

A la question relative à la date butoir de la tenue des élections a la fin de cette année, Olivier Kamitatu dénonce les tergiversations du régime.

« Un premier trimestre est déjà passé depuis le 19 décembre et la fin du dernier mandat de Joseph Kabila, le président n’a cessé de louvoyer et c’est lui, et lui seul, qui porte aujourd’hui la responsabilité de cet éventuel report. Nous ne nous résignons pas, nous refusons toute forme de fatalisme ».

De ce fait, soutient-il, que l’enrôlement des électeurs en cours par la CENI est uniquement organisé à l’avantage des kabilistes. D’où la nécessité de la mise en place du Conseil National du Suivi de l’Accord (CNSA) à qui l’accord confie la mission de contrôler le travail de la Ceni.

C’est pour cela que Kabila ne veut pas que ce poste nous revienne. Nous voulons aller aux élections mais pas n’importe comment. Le Congo mérite mieux qu’un bourrage d’urne orchestré par le pouvoir. Le peuple congolais doit pouvoir s’exprimer librement et choisir démocratiquement le candidat de son choix », a indiqué Olivier Kamitatu.

Pour lui, si la CENI n’est pas réorganisée ou contrôlée, les élections à venir ne seront pas crédibles pour un sou.

Et d’insister : « La communauté internationale a un rôle à jouer. Elle a investi plus de 20 milliards en 20 ans au Congo. Elle ne peut tout abandonner aux caprices d’un seul homme ».

DEPECHE.CD