KAMAKO: Des agents de l’État victimes de la barbarie des présumés Kamuina Nsapu

KAMAKO: Des agents de l’État victimes de la barbarie des présumés Kamuina Nsapu

avril 18, 2017 Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Tshikapa, 18 avril 2017/9H00)- La Cité de Kamako à la frontière avec l’Angola en territoire de Tshikapa dans la nouvelle province du Kasaï est depuis quelques jours, devenue le bastion des hommes se présentant comme des miliciens du chef Kamuina Nsapu. Ceux-ci se livrent à des actes de barbarie attristant des nombreuses familles.

Selon nos sources, tous ceux qui représentent l’Autorité de l’État dans ce coin du pays, font l’objet de la chasse de la part de ces inciviques.

À titre d’exemple, un agent de la DGM/Kamako connu sous le nom de Kazy Ngalamulume a failli être égorgé par ses hommes. Il a cependant eu la vie sauve après avoir réussi à franchir la frontière pour se réfugier en Angola pendant que sa femme et ses enfants sont restés cachés à Kamako.

Lundi 17 Avril, un élément de la Police Nationale Congolaise a été assassiné toujours par ces mêmes hommes sur place à Kamako.

À en croire nos sources, deux autres victimes se trouvent, en ce moment, dans un l’hôpital de Kamako où ils suivent des soins médicaux après avoir été copieusement tabassés par ces insurgés pour la simple raison que ces derniers représentent l’autorité de l’État.

DEPECHE.CD