Guerre ouverte à la CNPR Goma

Guerre ouverte à la CNPR Goma

Il y a 1 semaine Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 12 avril 2019)-Dans une lettre référencée N/Ref 160/CNPR/NK/DP/BMM/2019 adressée au Président de la commission nationale de prevention routière à Kinshasa et ayant pour objet « l’état du patrimoine de la CNPR-NK qui vaut une plainte contre l’ancien Directeur provincial Janvier MUNGERA pour detournement des fonds de la CNPR et incitation à la haine », le nouveau comité provincial accuse l’ancien gestionnaire d’avoir détourner des recettes de la CNPR évalué à 573 978, 68 USD.

Le nouveau directeur provincial de la CNPR Nord-Kivu a indiqué que le directeur sortant aurait contracté des dettes prétendument au nom du service soit individuellement soit collectivement avec certains agents sans aucune trace comptable.

Ce dernier est également accusé d’arnaque des particuliers au nom des services publics après que le nouveau comité ait découvert des lettres de récclamation des créances émanant des particuliers évalués à environ 40.000$.

Selon Maitre Bienfait MANEGABE, ces actes de detournement ont préjudicié le fonctionnement de la CNPR Nord-Kivu, bien que cela n’ait pas permis l’achat des matériels mobiliers, pas d’engins roulant voire payer les agents qui accusent 24 mois d’arriérés jusqu’en Août 2018.

Il est également reproché à Janvier MUNGERA de s’etre livré à l’incitation à la haine ethnique en faisant appel à la solidarité des membres de sa communauté pour extirper les membres de la communauté auquel appartient le nouveau directeur Bienfait MANEGABE de toute responsabilité au sein de la commission nationale de prevention routière au Nord-Kivu.

Huit mois seulement après leur installation le 17 Août 2018, les nouveaux dirigeants souhaitent qu’au nom de l’interêt général, des poursuites soient engagées à l’endroit du principal interressé et tous ses complices conformement à la loi.

DEPECHE.CD