Goma : 17 militants de la Lucha passent nuit dans une cellule exiguë au Parquet

Goma : 17 militants de la Lucha passent nuit dans une cellule exiguë au Parquet

avril 19, 2017 Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 19 avril 2017) – L’arrestation a eu lieu ce mercredi 19 Avril 2017 au Centre-ville de Goma, en face du Bureau provincial de la SONAS, non loin de la Banque Centrale du Congo. Lieu où le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha) devait faire un sit-in.

« 17 camarades dont 3 filles ont été appréhendés aux environs de 11 heures. Ils étaient détenus au cachot de la Police au niveau du quartier Mara. Puis, l’après-midi, ils ont été envoyés au Parquet de Grande Instance de Goma », livre en substance un communiqué de la Lucha.

Les activistes des droits de l’homme joignent leurs voix à celles de la Lucha pour exiger leur libération immédiate et sans conditions.

Entre-temps, précise le communiqué : « Ils n’ont pas été entendus par un magistrat au parquet depuis qu’ils sont arrivés. On les a simplement jetés dans une cellule exigüe, poussiéreuse et immonde ».

C’est donc dans cette cellule qu’ils vont tous passer leur première nuit de détention. Qui, avec ferveur, appelle à la libération de ces derniers. A en croire la Lucha, ils sont accusés de trouble à l’ordre public.

Fait qu’ils rejettent estimant subir un harcèlement inutile de la part des autorités politico-administratives qu’ils accusent, eux, de « donneurs d’ordre de répression répétée des libertés publiques».

 DEPECHE.CD