Expo Béton : Babacar Faye rappelle les rôles des Institutions Financières internationales dans l’habitat en Afrique !

0
57

(Kinshasa, le 11 Septembre 2017)- Représentant pays de la Société Financière Internationale, filiale de la Banque Mondiale en RDC, Babacar Faye a, lors de la deuxième édition de l’expo béton 2017 rappelé les rôles des institutions financières internationales dans l’habitat en Afrique.

Ce haut cadre de la Banque mondiale a ébloui l’assistance par son exposé qui a calmé les esprits en ce qui concerne notamment l’achat de maison à des prix abordables.

En ce qui concerne le rôle des institutions financières internationales dans l’habitat en Afrique, Babacar Faye a souligné que la SFI est là pour renforcer le marché de la location, construction, matériaux de construction, faire en sorte qu’il y ait beaucoup plus de maisons disponibles à des prix abordables. Par ailleurs, il note que la réduction du coût du ciment et soutenir que le pays puisse dépendre le moins possible de l’importation en ce qui concerne l’acquisition des matériaux de construction.

En termes d’activités pour aider à développer, il y a lieu de noter que la SFI aide le gouvernement congolais à rendre l’accès facile au crédit immobilier accessible ; appuie les banques ; investit dans les banques, aide à révolter les marchés des capitaux.

S’agissant les enjeux, il faut noter qu’en RDC, un financement du logement social fait face à un obstacle majeur qu’est la sécurité juridique du financement. Il y a également un risque très élevé que le client devienne défaillant. Cet enjeu, dit-il, peut-il être possible sans les subventions de l’Etat. « L’expérience ne plaide pas en faveur de ce type de solution. L’expérience de la Tunisie et du Cameroun peut servir de modèle. En Belgique, l’office Central des crédits Hypothécaires. Failli tomber en faillite car le taux d’intérêt à chuter et ils n’ont pas eu des crédits suffisant pour la couverture de leurs intérêts. Il y a des erreurs qu’il faut éviter pour réduire les risques. Il faut prendre des dispositions permettant le financement des biens immobiliers et des particuliers entre autre adopter des critères qui doivent être clairs et objectifs. Par ailleurs, les banques doivent disposer des fonds suffisants », a-t-il déclaré devant l’assistance.

Pourquoi la BM hésite-t-elle de s’engager dans le secteur de la microfinance en RDC ?

A cette question, il répond en ces termes : « la banque n’est pas une institution philanthropique. Quelles sont les garanties que la Banque demande pour accéder à son financement. Pour envisager une banque pour l’Habitat en RDC, le cadre juridique doit définir clairement les avantages fiscaux à donner aux préteurs et emprunteurs. Sur le plan technique, on peut intégrer le système de leasing immobilier ».

DÉPÊCHE.CD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here