Arrangement particulier : La Monusco prend acte du manque d’inclusivité et exhorte les parties prenantes

Arrangement particulier : La Monusco prend acte du manque d’inclusivité et exhorte les parties prenantes

avril 29, 2017 Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 29 Avril 2017) – Il fallait s’y attendre. La Mission des Nations Unies au Congo (Monusco) vient de réagir à la signature des arrangements particuliers le jeudi 27 avril dernier par une frange des parties prenantes aux discussions directes.

Maman Sidikou, le représentant d’Antonio Guterres en RDC, dit prendre acte de la ratification de l’annexe du compromis de la Saint Sylvestre par non la totalité mais une partie des forces politiques. Car, en effet, loin du rendez-vous du Palais du Peuple, le Rassemblement de Félix Tshisekedi et Lumbi Pierre avait rejeté la cérémonie.

Et, malgré la signature de Fidèle Babala, la position du Front n’est pas encore clarifiée car Bazaïba n’a pas encore paraphé.

Sidikou Maman, un facilitateur récusé proprement par la mouvance, sonne le glas sur la crise d’exclusivité autour des arrangements particuliers.

Revenant sur l’essentiel, la Monusco appelle à l’application intégrale de l’Accord qui devra déboucher par l’organisation des élections d’ici fin 2017, normalement.

Pour ce faire, à travers ses bons offices associés à d’autres partenaires, Sidikou Maman et la Monusco compte aider le train du processus électoral à atteindre la Gare au moment opportun.

DEPECHE.CD