[RDC-ESU] Tensions à l’Unikin : Steve Mbikayi exige des sanctions contre les policiers qui ont tiré sur les étudiants

[RDC-ESU] Tensions à l’Unikin : Steve Mbikayi exige des sanctions contre les policiers qui ont tiré sur les étudiants

Il y a 8 mois Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 16 novembre 2018)-Le Ministre de l’enseignement supérieur et universitaire a animé une conférence de presse ce vendredi 16 novembre à Kinshasa. Steve Mbikayi est revenu sur la situation préoccupante de l’Université de Kinshasa après la mort des étudiants. Devant la presse nationale et  internationale, le patron de l’ESU a d’abord présenté, au nom du gouvernement, les condoléances aux familles éprouvées avant de rétablir la vérité sur la grève des professeurs qui commence, à en croire ses propos, à prendre une tournure pas sérieuse. 

De prime à bord, Steve Mbikayi a rappelé que l’Etat congolais paye les professeurs chaque mois et à temps. A ce jour, les professeurs n’ont aucun arriéré quant au salaire. « Le problème ici c’est la prime que paye les parents d’étudiants. Et comme il y a eu le problème de manque à gagner, le gouvernement par sa bonne foi avait décidé de trouver une solution à ce problème », a-t-il expliqué.

Dans son mot, le Ministre a fait savoir qu’un accord a été trouvé entre le gouvernement et les professeurs de l’Université de Kinshasa. D’ici mardi, poursuit Steve Mbikayi, l’APUKIN pourra déjà tenir son assemblée générale et  » nous croyons que la situation  sera décantée ».

Il ne s’agit donc pas de la mauvaise du gouvernement, bien au contraire.

Sans détour, Steve Mbikayi a exigé que les policiers qui ont tiré à balles réelles sur les étudiants soient poursuivis, jugés et sanctionner conformément aux lois de la République.

« Le Président de la république, le gouvernement et même le Général de la Police de Kinshasa insistent sur la non utilisation des balles réelles dans les sites universitaires. Nous déplorons ce qui s’est passé et nous exigeons que ceux qui ont tiré subissent la rigueur de la loi », a dit Mbikayi.

Le Ministre a profité de cette occasion pour appeler les étudiants au calme car une solution au problème a déjà été trouvée.

Il y a lieu de rappeler que les étudiants manifestaient au sujet de la grève des professeurs.

DÉPÊCHE.CD