1er Mai, le syndicat de travailleurs ose :  » Les salaires des Libanais laissent à désirer « 

1er Mai, le syndicat de travailleurs ose :  » Les salaires des Libanais laissent à désirer « 

mai 1, 2017 Non Par La Rédaction
Vous avez aimé ? Partagez !

(Kinshasa, le 01 Mai 2017) – Comme dans plusieurs capitales du monde, Kinshasa a cédé aux sirènes de la célébration de la fête du Travail. Or, qui dit travail, dit travailleur. A la tribune du cinquantenaire, place officielle de célébration,  l’Intersyndical des travailleurs a, dans son mot de circonstance, épinglé les grains du chapelet des douleurs des employés congolais.

Au menu de ces derniers figurent les conditions de travail des congolais chez les opérateurs économiques Libanais. Dans un passage non sans venin, le syndicat de travailleurs qualifie de « modique » les salaires des Libanais au Congo-Kinshasa. Et, par ailleurs, dénonce les conditions combien difficile dans lesquelles œuvrent des congolais.

Pour l’Intersyndical, cet état de chose est à éradiquer. Si la situation des travailleurs n’est pas arrangée, ce syndicat se réserve le droit de reprogrammer sa menace de grève générale suspendue il y a quelques jours.

C’est faute d’interlocuteur valable, le Premier Ministre Samy Badibanga expédiant les affaires courantes, que la grève avait été ajournée. Ainsi, le Gouvernement est attendu de pied ferme.

DEPECHE.CD